La Nash, cette nouvelle maladie venue des US

2
297
Le Nash, cette nouvelle maladie venue des USA
Le Nash, cette nouvelle maladie venue des USA

Appelée plus communément maladie du soda ou encore maladie du foie gras, la Nash dont l’acronyme signifie stéatose hépatite non alcoolique affecterait plus de 2 millions de français. Cette maladie arrivée de concert avec le développement de la malbouffe sur notre continent serait le résultat d’une surconsommation d’aliments sucrés et gras alliée à une mauvaise hygiène de vie.

Une dégénérescence du foie

Cette affection du foie résulte de nos mauvaises habitudes de consommation et met en lumière les effets indésirables de la malbouffe ou du fast-food avec des denrées alimentaires trop grasses et sucrées. Le foie finit alors par se fatiguer et n’est plus en mesure de transformer ces molécules, il s’enflamme entraînant alors des cirrhoses et, dans 5 % des cas, un cancer du foie.

Si la Nash gagne du terrain avec notre mauvaise hygiène de vie, c’est aussi parce que cette pathologie n’est pas décelable facilement : aucun trouble digestif ou symptôme avant-coureur ne peuvent étayer le verdict. Pourtant, si on en croit le Dr Dominique Lannes, 30 % de la population française serait victime de cette maladie du soda. Ce médecin hépato-gastro-entérologue estime d’ailleurs que, d’ici 2030, la moitié de la population mondiale souffrira de la Nash.

Cette pathologie est apparue de prime abord aux États-Unis, avec le développement de la malbouffe à cause des fast-food. En plus de manger trop rapidement, les aliments ingérés sont devenus très gras et souvent sucrés. La Nash a été diagnostiquée chez des enfants et adolescents américains déjà en situation d’obésité ou de diabète.

En France, la maladie du foie gras touche pour le moment les quinquagénaires mais la situation pourrait s’aggraver et frapper les trentenaires, si on en croit le Dr Lannes.

Aucun remède avant 2020

A l’heure où j’écris ces lignes, aucun traitement médical efficace n’existe et n’a même été élaboré. Du fait d’un diagnostic souvent tardif, les études médicales peinent à avancer mais les spécialistes espèrent élaborer un médicament d’ici deux ans en 2020.

En attendant, pour lutter contre cette stéatose hépatite non alcoolique, le meilleur des remèdes reste d’adopter une hygiène de vie saine. Privilégiez les aliments fait maison par vos soins, bannissez ou réduisez drastiquement votre consommation de sucre et de matière grasse et, surtout, faites du sport. Cette affection du foie baptisée de manière réductrice maladie du soda est la résultante de deux facteurs principaux : des aliments trop gras et sucrés rapidement ingérés (la slow food a de l’avenir) ajoutés à une vie de plus en plus sédentaire sans dépense physique.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here